Sapin DIY bleu

Aujourd’hui, nouveau sapin en cours de réalisation. Je mettrai une petite photo ce soir, promis!

Alors en attendant qu’il soit photographié mais aussi terminé, pour vous aider à l’imaginer…

Mon beau sapin, en MDF… possède 5 emplacements prédécoupés pour des palets. J’ai bombé ce sapin en … BLANC.

En lieu et place des palets en MDF qui se trouvaient aux 5 emplacements (logique), j’ai placé… 5 pompons bleus (3 bleus différents).

 

Mais pour le moment j’hésite:

-faire le tour du sapin en bleu marine?

-coller des flocons sur le blanc pour donner du relief?

-coller des perles bleues un peu partout?

Faire 1/2/3 ou les 3?

Publicités

Retour de la sémio dans ma vie

Il y a plusieurs années, j’ai eu l’opportunité de faire un peu de sémiologie de l’image (te souviens-tu Minidou?). Un grand plaisir que ces cours et j’en garde de très bons souvenirs (et pas seulement des blagues entre amis au fond de la classe).

Ainsi, j’avais entre autre présenté cette image de l sécurité routière:

strats-image-102820

J’adore ressortir ce slogan quand on rit de mon équipement à vélo d’ailleurs.

(suite…)

Sapin DIY pompons

sapin

 

 

Pour ce quatrième jour je vous propose un détournement d’un creative your own  tree MDF de chez Action.

Je n’ai pas collé les décos en papier fournies dans le kit mais j’ai agrémenté le sapin de pompons et mini-boules, tout en respectant les couleurs du tronc (rose et vert pastels).

 

Ne t’inquiète pas pour moi / Quelques minutes après Minuit

DOUBLE CHRONIQUE

Après avoir lu Quelques minutes après minuit (et vu le film) j’ai découvert au hasard des rayonnages Ne t’inquiète pas pour moi. Je vais pour une première parler de 2 romans en même temps car le sujet principal de ces 2 titres est le même: le cancer et le décès de la maman.

Les 2 romans offrent des points de vue différent.

Une narration classique où l’on suit le petit garçon dans Quelques Minutes Après Minuit.

Un échange de post-it entre une maman et sa fille dans  Ne t’inquiète pas pour moi.

Malgré le choix narratif, dans les deux romans j’ai eu de l’attachement pour les personnages, l’envie de connaître un peu plus et l’espoir tout comme eux, que tout s’arrangerait.

Car ne nous voilons pas la face, dans les 2 romans, très rapidement on se doute que cela finira mal… mais on espère.

La principale différence réside dans le parcours jusqu’à l’acceptation de la maladie, de la mort irrémédiable mais aussi de la reconnaissance de l’amour. En effet, Connor va passer par le Grand If, monstre aux 3 histoires et qui attend celle de Connor, la vérité; Claire et sa mère vont passer par l’écrit des post-it pour réussir à communiquer sur les Rendez-vous, sur leur amour.

Assez rapidement les 2 histoires mettent en lumière l’adulte qui dédramatise la maladie devant son enfant mais aussi, paradoxalement l’inversion des rôles. Dans Quelques minutes après minuit, le petit garçon, Connor, se retrouve à préparer son petit déjeuner, à nettoyer la cuisine. Dans ne t’inquiète pas pour moi la jeune fille, Claire, fait les courses, rappelle son argent de poche, cuisine également.

On peut signaler le point commun des 2 familles: ce drame se passe dans 2 familles divorcées. Les enfants sont comme livrés à eux-mêmes, avec des pères qui essaient d’être présents mais qui finalement n’arrivent pas à répondre au vrai besoin de leur enfant: de l’amour et une famille.