Céleste, ma planète

FJ1495_Celeste-ma-planete_A62324.indd

De Timothée de Fombelle

 

 

Le livre en accroche…

 

Le ressenti après lecture…

 

Déjà lu dans la bibliographie de l’auteur:

Vango tome 1 et tome 2 (sur mon précédent blog)

Tobie Lolness tome 1 (sur mon précédent blog)

Publicités

24h après

Il existe la formule « demain il fera jour ».

Je me suis couchée hier dans l’idée d’acheter un vélo électrique et une remorque, contre l’avis de ma maman, avec une approbation de mon frère avec des doutes pour les jours de tempête (c’est tout de même le Nooord!) et mon mari qui me soutient dans mes lubbies (ne pas contrarier femme fâchée serait sa devise je crois).

 

Mais au réveil j’étais bien décidée à me renseigner chez des spécialistes du vélo.

 

arcade

 

starway

Le jour où ma voiture m’a lâchement abandonnée

Le titre est un peu blessant pour ma 306. C’est après 17 ans de bon et loyaux service envers la famille (sur 3 générations), qu’elle a finalement fini sa course ce matin. Et je pense qu’elle désirait simplement agir pour ma santé et pour la planète.

Après check-up complet du garagiste au téléphone (Direction assistée HS et pièce arrêtée à la production par Peugeot, module de commande soufflerie HS et de gros frais, embrayage en fin de vie pouvant lâcher à tout moment, train avant sur les rotules. Et ce n’était là que les principaux problèmes) j’ai accepté de la laisser partir au paradis des 306.

Et là, je me suis réveillée.

Lire la suite

Fondant au chocolat

Sans lactose

Sans gluten

Avec gourmandise

J’ai testé cette recette de Papilles & Pupilles (extraite d’une vidéo de 750g). Elle est vraiment facile et topissime. Le gâteau a fait long feu à table, tout le monde s’est resservi.

Dans un commentaire une personne évoquait l’aspect bizarre de la pâte quand on ajoute le lait de coco. Je confirme l’impression d’avoir raté quelque chose mais en passant outre le résultat est parfait.

 

(Photo à ajouter bien tôt)

Meuble à tiroir pour chambre d’enfant

Dernier bricolage-déco en date: le meuble fourre-tout de la chambre de ma fille. 

Après le mobile et la couverture, voici donc la commode (ou le meuble à tiroir) repeinte dans les mêmes tons.

Récupération d’un meuble des années 60-70, ponçage des façades des tiroirs puis peinture à la patte de lapin (au petit rouleau donc, aucun animal n’a été martyrisé pour bricoler).

Mobile bébé à pompons

Après avoir réalisé une couverture pour mon bébé… il me restait pas mal de laines. Que faire avec des restes de pelotes entamées?

Ma belle-mère m’a entre temps offert un mobile avec de grosses peluches rouges et bleues qui plaisaient à mon aînée mais qui n’allait pas avec la chambre.

L’idée m’est venue de donner les peluches à ma grande et de garder la structure du mobile pour en créer un assorti à la couverture.

Lire la suite

Couverture bébé patchwork

Vous avez beaucoup de pelotes de laine esseulées? Peu de temps ou de patience pour faire de grands ouvrages de tricot complexes? Voici UNE SOLUTION originale, au rendu plutôt sympa: les petites couvertures patchwork.

Après en avoir offerte une dans les tons roses et beiges il y a quelques années à l’occasion d’une naissance, j’ai réitéré l’exercice dans les tons beiges, gris avec une touche de jaune moutarde pour la naissance de ma 2e fille.

20170209_121454

Lire la suite

ROBIN DES GRAFFS

De Muriel Zürcher

robin_des_graffs

 

En résumé…
Sam est un jeune adulte noir, issu des foyers sociaux. Timide, discret, il chante à la chorale « Les Copains d’Abord », chorale de SDF qui chante au cimetière de Père Lachaise lorsqu’un miséreux est enterré. Son travail consiste à aller tous jours chez Mme Descastel jouer 1h aux échecs. A ce personnage atypique, s’ajoute son désir de communiquer avec Gabrielle, par le biais de graffs d’animaux sur les murs de Paris.

Alors que les médias commencent à fortement s’intéresser au graffeur qui dessine des animaux dans Paris et qu’ils surnomment « Robin des Graffs », la police s’active. Alors que Sam passe au commissariat pour savoir si un SDF a été retrouvé sans vie, pour réunir la chorale si besoin, il entend la police parler de l’enquête. Curieux de savoir s’ils ont une piste menant à lui il monte à l’étage du commissariat. Mais il se retrouve nez à nez avec un policier. C’est alors qu’une petite fille débarque, lui prend la main et sans trop comprendre la tournure des évènements, Sam se retrouve dehors, accompagné de cette petite fille de 5 ans. Mais que va-t-il pouvoir faire de cette enfant alors qu’il lui reste tant de graffs à réaliser?

En Avis…

J’ai pris le temps de faire un assez long résumé car j’avais envie de bien cibler le personnage car c’est autour de lui et de sa rencontre avec la petite fille  que va tourner l’histoire.

On se trouve dans le Paris actuel, avec des personnages inconnus (des flics d’un commissariat parisien, un foyer socio-éducatif, un jeune banal, des petites vieilles parisiennes, riches et seules, une boulangère, des SDF. Nous sommes directement confrontés à de l’humain, loin des grandes histoires et des clichés habituels (famille parfaite, métier parfait, relations idylliques…), ce qui fait que les personnages sont attachants.

Le style est fluide, moderne, le vocabulaire est adapté et accessible à des adolescents. J’ai fortement apprécié le fait que les personnages ne sont pas prévisibles, qu’on ne voit pas comment va se terminer l’histoire (on s’inquiète pour eux, on rit à leurs réactions, on retient notre souffle quand Sam commence à se faire repérer par la Police, on est triste pour la petite fille…)

C’est volontairement d’ailleurs je ne dévoile pas le prénom de la petite fille car du haut de ses 5 ans elle affirme être anémique (amnésique la corrige Sam) et se fait surnommer Bonny la Rebelle.

Concernant les graffs j’avais envie de les voir (et d’ailleurs, l’imagier dans lequel Sam puise les dessins existe-t-il réellement?? Car si c’est le cas une référence m’aurait fait plaisir et si ce n’est pas le cas une esquisse dans le roman aurait peut-être pu ajouter de la beauté de l’histoire). J’en profite pour toucher deux mots sur la couverture que je trouve moderne et qui évoque l’imaginaire (le graff, la petite fille, Paris et le tout coloré). Je pense que la couverture a joué plus que le résumé au dos sur ma volonté de me lancer dans la lecture de ce livre.

En Bref…

Je vous recommande fortement cette lecture qui nous offre un bon moment et nous marque de ses personnages.