Auteur : Griotteorange

MICKEY ET L’OCEAN PERDU

Cette semaine j’ai eu l’occasion de découvrir et lire un Mickey revu et corrigé par Denis-Pierre Filippi et Silvio Camboni pour Glénat: Mickey et l’océan perdu. De ce qu’on m’a expliqué, cette BD fait partie d’une série commandée par Glénat, demandant à des scénaristes et illustrateurs de revisiter Mickey via des styles et thèmes plus adultes.

501 MICKEY ET L_OCEAN PERDU[DIS].indd

 

On y retrouve bien sûr Minnie, Dingo et Mickey mais version Steampunk avec face à eux Pat. Nos trois amis sont en pleine expédition polaire pour trouver des réserves de Coralite, (ressource énergétique de leur monde) qui devient rare mais nécessaire, quand ils se font doubler par Pat. Mais en répondant à un concours grâce à leur prototype de Scaphandre automatique (« l’autoscaph« ) Mickey et ses amis se rendra dans la gueule d’un autre ennemi et tout va dérailler pour la planète qui va en prendre un certain coup.

Ce qui m’a charmée dans cette BD:

-le format (Glénat a mis les petits plats dans les grands, il ne manque qu’un cordon marque-page! Même le prix est tout doux).

-Les illustrations magnifiques (même l’effet brillant sur la couverture vient sublimer les dessins de Silvio Camboni)

-une Minnie coquette ET scientifique

-Dingo et son thé à toute heure

-le steampunk dans l’univers de Mickey!! (ou Mickey dans l’unviers Steampunk!!)

-le thème de l’éco-responsabilité, préservation de notre écosystème

 

Ce qui m’a déçue:

-aventure finalement très courte, prévisible et peu approfondie

-entrée en matière un peu trop brutale et scientifique (sur le coup je me disais « tiens je ne connais pas la coralite »,  puis face à leurs manoeuvres « c’est quoi cette technique? » « c’est quoi cet appareil »?) et j’ai eu peur que toute l’histoire soit difficile d’accès (du point de vue du vocabulaire). Je me dis que certaines personnes décrocheront peut-être avec les 2 premières pages en les survolant en librairie.

 

A lire absolument pour le plaisir des yeux, passer un bon moment avec Mickey, et à acheter pour la collection ou pour offrir!

Publicités

Les yeux qui chantent

Le yeux qui chantent

d’Alex Cousseau

 

Pcvt_les-yeux-qui-chantent_6891etit roman de 2007 aux éditions du Rouergue qui permet d’aborder le thème du décès des grands-parents, de la mémoire familiale avec l’image que nous laissons à aux enfants et petits-enfants. C’est aussi une façon d’aborder la fratrie, un aîné doit-il dire les vérités de grands ou conforter les plus jeunes dans les illusions?

 

 

William et sa soeur Violette viennent de perdre leur Grand-Ma. Alors qu’un frelon tourne autour de William et qu’il le coupe en deux avec le couteau à pain, Violette est persuadée que c’est sa Grand-Ma, réincarnée en abeille que son frère vient d’écraser.

William, dans sa position de grand-frère hésite entre expliquer à sa soeur qu’une abeille n’est pas sa Grand-Ma et ne pas briser l’image laissée par sa Grand-Ma dans la mémoire de sa petite soeur. Car pour de faux Grand-Ma a joué de la batterie dans un groupe, pour de faux Grand-Pa  était marin et a fait 9 fois le tour du monde, pour de faux Grand-Ma s’est réincarnée en abeille.

Et pour de vrai Grand-Ma a travaillé toute sa vie dans une usine d’élastiques, pour de vrai Grand-Pa était juste cheminot, pour de vrai Grand-Ma est morte et sera enterrée le lendemain. Mais est-ce si important?

Se lit très rapidement tout en marquant l’esprit. J’ai trouvé le dernier chapitre de trop, le roman pouvait sans peine se terminer par « Le même petit sourire que Grand-Ma lorsqu’elle revenait de la forêt avec un bouquet d’herbes folles. Les mêmes yeux qui chantent. Contente. Vivante. » même si je comprends une volonté de l’auteur dans son dernier chapitre de ré-ancrer le grand-frère dans la réalité et dans l’héritage familial (Grand-Ma, père, fils, voix qui se mêlent, un sillon…).

Palmarès 2017

Bonne Année 2018 à tous!

Je vous souhaite de belles lectures pour cette nouvelle année!

 

Le bilan de cette année écoulée est plus que léger que les autres années avec seulement 19 livres lus (ma plus petite performance depuis la création de ce blog) mais je suis fière d’y être arrivée avec 3 déménagements et la naissance de mon deuxième bébé! 2018 ne pourra qu’être plus riche en lectures!

bible

En vert vous trouverez mes coups de coeur.

La Maraude d’Ahmed Kalouaz

Bouche Cousue de Marion Muller-Collard (manquait de consistance)

Les regards des autres d’Ahmed Kalouaz

Robin des Graffs de Muriel Zürcher (GROS GROS COUP DE COEUR)

Ma meilleure amie s’est fait embrigader de (avis très mitigé sur l’impact réel du livre sur des ados)

I.R.L de Agnès Marot (long mais long!)

Continuer Laurent Mauvignier

Sauveur et Fils, tome 1 de Marie-Aude Murail (hâte d’avoir les 2 et 3 entre les mains!)

Les pluies, tome 1 de Vincent Villeminot (sympa mais lent à se mettre en place)

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une de Raphaëlle Giordano

Cannibale de Didier Daeninckx (très peu marqué)

Un petit fonctionnaire d’Augustin d’Humières (réflexion sur une partie de mon métier)

Céleste, ma planète de Timothée de Fombelle

Mots rumeurs, mots cutter de Charlotte Bousquet (une fin qui mériterait un peu plus de pages)

Journal sans faim de Marie et Roselyne Bertin

La maison qui s’envole de Claude Roy

Ne t’inquiète pas pour moi de Alice Kuipers

Quelques minutes après Minuit de Patrick Ness (j’ai au final préféré le film qui est une magnifique adaptation à l’écran de ce roman)

Odd et les géants de glace de Neil Gaiman (un peu trop enfantin et léger à mon goût mais belle histoire au niveau des sujets portés)

 

La laine des moutons

20171212_150623

En ce samedi matin, 1 semaine avant Noël, voici mes petits moutons. Du plus bel effet posés dans une crèche confectionnée avec les enfants! (c’est ce qu’on a fait ^^).

 

 

 

Idée de pompon-mouton vu sur PintInterest. J’avais justement des pelotes de blanc cassé, de la feutrine et des petits yeux (ah mes caisses magiques pleines de trucs, de tout, de babioles pour les loisirs créatifs!).

Pile-Poil

product_9782070668625_244x0

Pile-Poil

De Birdie Black et illustré, par Rosalind Beardshaw

Résumé de l’éditeur

« Combien de cadeaux peut-on faire à partir d’un rouleau de tissu rouge tout doux? Pile-poil ce qu’il faut pour que Noël soit l’occasion de faire plaisir à tous, petits et grands.

Une adorable histoire à partager pour Noël et pour toute l’année. Une jolie façon de célébrer le plaisir d’offrir. »

Album publié chez Gallimard. Existe en 3 formats (L’heure des histoires 4.90€, Album petite enfance 9.50€ et Album Jeunesse 11.50€)

Mon album vient de la médiathèque et j’ai choisi ce titre pour l’heure du conte hebdomadaire avec mes élèves. Espérons que Pile-Poil leur plaira!

Noël des lecteurs du CDI

20171205_125620

Cette année, retour de « l’emprunt surprise ». (ça fait très pain-surprise ou sapin-surprise).

A défaut de pouvoir offrir des livres à mes élèves, je leur offre des lectures.

Le principe? Un livre emballé, au dos un post-it avec le numéro d’exemplaire (pour le documentaliste) une lettre qui indique le niveau de lecture (P-M-B-TB) et une indication (mixte, plutôt fille, plutôt garçon). Pour le reste…. surprise au déballage!

Cela fonctionne super bien car tous les livres sur la photo ont déjà été empruntés, d’autres remis et empruntés!