LITTLE SISTER

De Benoît Séverac

little-sister

« Du haut de ses seize ans, Lena fait preuve d’une assurance étonnante. Pourtant sa vie est loin d’être simple. Lena Rodriguez, c’était son nom avant. Sa nouvelle identité, elle ne peut la révéler à personne… Lena a convaincu ses parents de la laisser partir seule quelques jours à Cadaquès, chez son oncle et sa tante catalans. Elle ne leur a pas tout dit. Là-bas, elle a rendez-vous avec Ivan, son grand frère que personne n’a vu depuis quatre ans, depuis qu’il est parti, sans explication, faire le djihad en Syrie. »

Résumé pris sur Google Books

 

 

En assez bref…

Mon avis va un peu à contre courant des nombreux avis que j’ai pu lire sur ce livre  sur Livraddict… Disons que je ne veux pas être aussi dure que certains avec ce livre.

On lui reproche de ne pas aller assez loin dans le traitement du sujet de la radicalisation, comme si les gens attendaient une réponse finalement, des explications à la raison du départ d’une personne pour le Djihad. Finalement cette histoire me semble juste un focus sur les blessures qu’une famille peut cacher vis à vis d’un événement dramatique et ce qu’il en est fait par les médias.

On lui reproche aussi de ne pas donner le point de vue du frère converti et radicalisé. Et en même temps, son avis nous intéresse-t-il vraiment puisque la communication ne semble plus possible entre lui et les personnes de son passé? Je pense que nous aurions eu droit à une caricature assez éloignée de la complexité de ces individus.

Au final, je pense que cette histoire c’est principalement le récit sur une famille détruite par un enfant parti au Djihad, les espoirs de sa soeur et de son meilleur ami quand il reprend contact. Rien de plus. C’est une histoire à vif, ce genre d’histoire qu’on ne veut pas entendre aux infos (le regard des autres quand un membre de votre famille est un terroriste, la souffrance en silence, l’isolement, le malaise au sein de la famille élargie…).

Lena a un cousin espagnol qui a fini en prison pour de la drogue. Et une comparaison est dressée vite fait entre les deux cas, une hiérarchisation. Meurtrier d’un côté et erreur de l’autre, du médiatisé face à du silence mais finalement deux familles détruites.

J’ai pris ce livre pour ce qu’il était (« Little Sister » donc bien le lien entre la soeur et son frère) et le dis qu’il est une bonne accroche pour discuter justement sur la radicalisation, de l’impact sur les proches.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s