CIEL, 2.0: le printemps de l’espoir

Par Johan Heliot

En Résumé…

Suivons les mêmes personnages :Tomi Keller (le papi de la famille), Thomas Keller,  Jenny et Carl, Sarah (leur maman divorcée et ambassadrice du CIEL) et Peter Keller, fils de Tomi. Dans cette suite, la résistance s’organise (avec à sa tête Peter, dit « Grand Chef »). Mais le CIEL (Centrale d’Informations et d’Echanges Libres) est une Intelligence Artificielle qui possède suffisamment de données accumulées par les humains pour les comprendre et mettre en place une stratégie pour les soumettre: une propagande bien adaptée, qui repose sur les déplacements en public de Sarah. Jenny, enceinte, est en cavale avec Carl afin de pouvoir mettre au monde cet enfant interdit. Quant à Thomas, ses conditions de vie s’améliorent mais son moral en prend un coup: ses amis se sont faits prendre pour acte de résistance. Y-a-t-il vraiment un espoir envisageable en dehors des messages de propagande du CIEL?

En Avis…

Ce tome est dans la même veine que le précédent (même organisation, avec des chapitres concentrés sur un membre de la famille Keller ou des diagnostics du CIEL). Pas mal d’évènements sont ultra prévisibles mais on s’y prête facilement à espérer qu’ils ne surviennent pas. L’IA utilise les données stockées par les êtres humains dans les data centers pour se renseigner, apprendre. Ainsi, elle met en place une propagande adaptée en utilisant son ambassadrice humaine. Le narrateur insinue régulièrement l’inspiration des régimes totalitaires du XXe siècle, particulièrement le principe des camps de concentration et d’extermination (ici respectivement Centres de Sélection et de Recyclage). Le côté perfide de l’humain est fortement souligné. Tous ceux qui collaborent sont haïs par les personnages Keller, et la petite phrase sur la faiblesse humaine, ou sur le fait qu’ils protègent leur famille, est peu mise en avant par rapport à l’acte. La famille Keller est purement placée en résistante héroïque (c’est simple, ils veulent sauver tout le monde au péril de leur vie). Du coup, même un collaborateur tentant de faire passer de la nourriture en douce est dénigré face à eux… Bref, à force, cela donne l’impression d’un règlement de compte avec la collaboration qui a pu être observée durant les régimes totalitaires du XXe siècle, sans donner suffisamment de recul ni de place aux petites résistances quotidiennes suivant les menaces.

Dans ce tome, on entend beaucoup parler de ce qui se passe, du fait que les personnages ferment les yeux sur les Centres de Recyclage, même si inconsciemment ils se doutent que ce n’est pas un paradis. Néanmoins, même le lecteur n’a pas une explication plus concrète que si les gens ne servent plus, ils peuvent encore servir d’engrais.

C’est un regret que la nouvelle structure mise en place soit simplement survolée, pas plus de description sur ce qui se passe ailleurs que dans le mini monde Keller. Les seuls descriptions de ce qui se passe ailleurs ont lieu lors des déplacements de Sarah en tant qu’ambassadrice. Cependant, j’ai apprécié sa réflexion sur l’Afrique, qui a dû être peu touchée par le soulèvement des machines et l’absence d’électricité. Peut-être que nous en saurons davantage dans les 2 derniers tomes!!

En Bref…

J’attends du tome 3 (qui sort courant novembre 2015) qu’on s’éloigne un peu de la toute puissance héroïque des Keller, mais je doute être satisfaite de cela. C’est dommage que l’histoire ne s’attarde pas d’avantage sur l’IA. Finalement ce qu’elle fait nous reste opaque. Elle ne fait que 2 diagnostics et une discussion avec Sarah dans ce tome. Un deuxième tome qui s’est laissé lire mais il ne fut pas aussi entraînant que son précédent. A voir ce que nous réserve la suite!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s