A LA CROISEE DES MONDES (1/3)

Oeuvre de Philip Pullman

Première de Couverture, Folio.

En résumé…

« La jeune Lyra vit dans un monde parallèle au nôtre. Elevée dans un prestigieux Collège d’Oxford, elle semble investie d’une mystérieuse mission. Un voyage périlleux vers les terres glacées du Nord la conduira aux frontières d’un autre monde[…] ». Ca c’est pour la partie de la 4e de couverture nous intéressant pour le moment. On pourrait surtout ajouter ceci:

Lyra est une jeune fille à l’éducation assez libre qui passe son temps à jouer à l’extérieur du Collège avec les enfants de la ville, un garçon des cuisines et les enfants des gitans. Mais un jour, certains enfants disparaissent, ce qui affole Lyra et ses amis. Lyra, inquiète mène sa petite enquête et va réaliser que ces disparitions semblent liées à ce que Lord Asriel est venu présenter il y a quelques temps au Collège, à savoir « la Poussière » ou encore cette ville mystérieuse qui apparaît dans les nuages du Nord! Cette découverte va pousser Lyra à se rendre coûte que coûte dans les terres du Nord pour sauver les enfants!

En avis…

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce livre car le lecteur est directement plongé dans l’histoire (Lyra cachée dans une penderie pour épier une conversation). Je ne savais donc pas qui était Lyra, ni Pantalaimon, où nous étions exactement ni pourquoi ces hommes se réunissaient… C’est un style de départ qui ne me convient pas.

Beaucoup de descriptions, des temps longs et d’un coup des ellipses temporelles ou de lieux sans trop de transition… Malgré que cela soit bien écrit cela a haché (parfois même au début gâché) ma lecture… Néanmoins le style est travaillé, on ne manque pas de détails descriptifs (je pense qu’on ne dessinerait pas 100 aléthiomètres différents, qu’on tranche bien sur les différentes armures et quel plaisir que d’imaginer les daemons dans leurs différentes transformations!).

Après 150 pages pour mettre en route l’intrigue (les Enfourneurs, le besoin de se rendre dans les terres du Nord pour sauver les enfants et comprendre ce qu’est la Poussière) on finit pas embarquer avec les Gitans et là ça commence à être fortement intéressant (ça bouge, on craint pour la suite, rien n’est certain, on découvre de nouvelles terres…). On rencontre alors des personnages originaux bien différents de ceux de la ville ou des Gitans (un Ours en Armure banni, un pilote de mongolfière, une sorcière chef d’un clan…) tout s’emballe et … s’étire à nouveau car cette expédition avec le sauvetage des enfants est à peu près la seule trame de la fin de ce tome 1. (bon ok, il y a aussi le royaume des Ours en armure mais cela semble davantage un prétexte aux rebondissements et au soutien de Iorek qu’une véritable partie de l’histoire).

La fin m’a fortement déçue, en laissant plus que volontairement le lecteur en plan (d’ailleurs, Lyra est elle aussi laissée en plan…). Cela fait mauvaise coupure de pub pour obliger à lire la suite et je déteste vraiment cette façon de faire (ce qui est dommage car le style dans la 2e partie du roman et le rythme de l’aventure m’avaient raccrochée pour finalement être déçue du retournement et du peu d’informations obtenues.).

En bref…

Pas du tout motivée pour lire la suite, je reporte donc le tome 2 et 3 pour  2015, préférant des lectures plus agréables et plus prenantes. Disons que 300 pages c’est beaucoup trop pour le peu de choses qui se passent dans ce 1er tome.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s